Très chère Claire

13 de març de 2020 at 11:23

Source: Wikipedia, Claire Bretécher en 1973

Tu t’es éteinte le 10 février dernier. Tu sais, normalement, je ne suis pas du genre à employer des euphémismes ou des métaphores gnangnans du style disparaître, nous quitter ou, pire encore, rejoindre les étoiles. Je préfère dire mourir ou clamser —quand c’est quelqu’un qui ne va pas du tout me manquer— ou encore se faire une situation, une expression alsacienne qui déroute terriblement les Français de l’intérieur, c’est-à-dire, les pas-Alsaciens.

Mais là, toi, tu t’es éteinte.

Très chère Claire, tu t’es éteinte le 10 février dernier et j’ai encore du mal à y croire. D’ailleurs, quand la nouvelle est parue sur le net,