La perroquette

9 de abril de 2018 at 10:07
Facebooktwittergoogle_plus

Ne cherchez pas dans le Petit Robert. Le mot perroquette n’existe pas. Pourtant, l’animal existe et je suis bien placée pour le savoir, puisque je suis une perroquette.

Infatigable, imperturbable et intarissable, je connais tous les synonymes du verbe RÉPÉTER sur le bout de mes petites pattes crochues.

Avec mon père, je radote
C’est incroyable mais, à presque 96 ans, mon père réussit à me faire sentir beaucoup plus vieille que lui.

Papa, mets ton manteau pour sortir, il fait froid.
— Il ne fait pas froid. Il fait chaud.
— Papa, mets ton manteau. Dehors, il fait 5 degrés…
— Mais, dedans, on est à 26.
— Papa, on va dehors, pas dedans. Mets ton manteau.
— Non.
— Papa, mets ton manteau, rien que pour me faire plaisir…
Nan.

Mais, bon. N’importe quel parent d’un adolescent me comprendra.

Avec mon mari, j’enfonce le clou
Le fait qu’il soit Aragonais, une ethnie célèbre pour la dureté de son crâne, rend ma persévérance encore plus émouvante.

— Chéri, j’adore quand tu fais la lessive, mais si tu ne mélangeais pas ma lingerie avec tes chaussettes de sport à 90º, ce serait… génial!
— Hein?
— Chéri, c’est vachement bien que tu mettes la machine à laver, mais si tu te souvenais de la vider avant huit jours, ça serait… hygiénique!
— Oui, oui…
— Chéri, ces chiffons tout gris, là, c’est pour la poubelle? Ah bon? Ce sont mes petites culottes?
— Je vais les repasser!

Avec mon chien, je serine.

— Non! Non! Non! Non! On ne mange pas les cacas du chat!
— Miam, miam.
— Et les mouchoirs en papier pleins de microbes, non plus!
— Re-miam!
— Et les pots de yaourt vides et les boulettes de papier d’alu, non plus!
— Slurp!
— Je vais me fâcher!…
— Ouah!
— Tu vas tomber malade!
— Ouaf!
— Tu vas vomir sur le tapis!
— Beurkkkkkk!

Avec mes étudiants, je rabâche.

— On ne prononce pas les s des pluriels.
— Nous, oui.
— On ne prononce pas les t à la fin des mots.
— Et talors?
— On n’oublie pas les articles.
— Quels articles?
— On n’oublie pas les pronoms personnels.
— Avons compris!

On n’oublie pas non plus les accents. La preuve? Regardez : si j’écris repéter, on entend…
Exactement. Re-péter, c’est péter deux fois…

Facebooktwittergoogle_plus